Depuis quelques décennies déjà, pour être plus précis depuis 1972, nous avons abandonné la Lune… Qui ne rêve pas d’une « Second Moon », d’une seconde fois sur la lune ? C’est une expérience magnifique que d’être Astronaute. C’est également une expérience cruelle, car notre mémoire est celle d’un être humain et l’expérience est hors du commun, hors de portée, donc, de notre mémoire. Ce que nous pouvons retenir de ces moments extraordinaires, est, hélas, loin des sensations que nous avons éprouvées, et en caressant les œuvres de Milène, faites d’un béton innovant, nous pouvons presque accéder directement à ce que les astronautes d’Apollo ont dû ressentir en posant leurs pieds sur la Lune.
Certains d’entre eux me l’ont raconté avec passion. Le corps perçoit alors une sensation de plénitude, et focalisant mon esprit sur mes plus belles émotions spatiales, j’ai pu retrouver, quelques instants un souvenir qui me fuit parfois : vision bleue et fragile de notre planète voguant à travers l’éternité du noir obscurément intense de l’Univers.
J’adresse ici un vibrant « Merci » à Milène. Elle tente de faire revivre par l’art et les sciences mêlées, ce que l’humain sait parfois trouver de plus beau dans le monde qui l’entoure, celui qui est proche de nous, comme celui qui est le plus lointain.

 

Patrick Baudry
Astronaute, UNESCO Goodwill Ambassador, 2008

 

 

Des étoiles en béton

 

A travers deux oeilletons d’une boite noire, l’on peut découvrir les PLANETS PHOSPHO.
Ces astres formés de béton et d’agrégats phosphorescents jaunes, verts et bleus, de différentes tailles, se réfléchissent à l’infini dans des miroirs.

 

 

 



Du béton en suspension

Chacune de ces PLANÈTS SAUVAGES est unique par sa naissance,
son parcours, ses couleurs, son anneau, ses jets de lumière...
mais aussi par ses excroissances et ses cratères, témoins de son histoire.